Méditation vipassana

Sommaire

Créée par le Bouddha il y a plus de deux millénaires, la méditation vipassana fait partie des techniques de méditation parmi les plus anciennes en Inde et en Asie. Véritable art de vivre, le but ultime de la méditation vipassana est l’éveil. Riche de très nombreux bienfaits sur le corps et l’esprit, la méditation vipassana est considérée comme la solution universelle à tous les maux dans la tradition bouddhique. Alors, comment la pratique-t-on et quels en sont les effets ? On part à sa découverte ensemble.

Comment pratiquer la méditation vipassana ?

La méditation vipassa doit avoir lieu dans un endroit calme, chez soi ou lors d’un cours de méditation collectif. Il est préférable de se tenir :

  • en position assise ;
  • de manière confortable sur une couverture ou un coussin de méditation, également appelé « zafu » ;
  • la colonne vertébrale redressée ;
  • les jambes croisées devant soi ou repliées contre soi ;
  • les pieds nus, comme le veut la pratique de la méditation comme du yoga.

Bon à savoir : certaines méditations vipassana peuvent être accompagnées de musiques douces ou de chants bouddhiques.

Une fois que le méditant est installé, il lui est demandé de se concentrer sur sa respiration qui est la base de la technique de méditation vipassana. Une fois la respiration devenue profonde et contrôlée, la méditation vipassana donne à se concentrer sur les sens suivants :

  • les phénomènes physiques,
  • les sensations,
  • le mental et les pensées.

À noter : une méditation vipassana peut durer de 40 minutes à plusieurs heures.

Méditation vipassana : quels sont les bienfaits ?

Les premiers effets bénéfiques de la méditation vipassana ont lieu au bout de 2 à 3 semaines de pratique. On compte parmi eux :

  • une meilleure concentration ;
  • un meilleur contrôle des humeurs comme la colère ou la haine ;
  • une plus grande sagesse ;
  • un plus grand calme ;
  • une réduction du stress et de l’anxiété ;
  • une plus grande clarté dans les pensées ;
  • une diminution de certains symptômes de maladies ou douleurs, physiques comme psychiques.

Bon à savoir : en pratiquant la respiration profonde lors de la méditation vipassana, l’organisme évacue également les toxines.

La pratique de la méditation vipassana est ainsi particulièrement recommandée pour les personnes :

  • sujettes à un grand stress ou à des angoisses ;
  • hyperactives ;
  • en quête de sens ;
  • éprouvant des difficultés de concentration ;
  • régulièrement atteintes de faiblesses physiques.

Bon à savoir : il n'existe aucune contre-indication à la méditation vipassana qui est ouverte à tous.

Où pratiquer la méditation vipassana ?

Il est possible d’être initié à la méditation vipassana dans le monde entier. Cette initiation a lieu :

  • auprès de maîtres de méditation,
  • dans des centres de méditations,
  • au cours de stages d’initiation,
  • sur Internet par le biais de vidéos ou de tutoriels.

Bon à savoir : l’Inde et l’Asie sont les pays où se situe le plus grand nombre de centres de méditation Vipassana.

L’initiation à la méditation Vipassana est totalement gratuite, les centres de méditation sont financés par les dons des anciens élèves initiés afin de remercier pour les bienfaits apportés.

Pour en savoir plus :

  • Avec notre guide du yoga à télécharger gratuitement, découvrez une discipline qui allie respiration, concentration et méditation.
  • Pour une séance de méditation réussie, installez-vous confortablement sur un zafu.
  • Ne vous laissez plus envahir par vos émotions : pratiquez le lâcher prise.

Ces pros peuvent vous aider