Yoga et enfant

Sommaire

La plupart du temps, le yoga peut être pratiqué par tous, sauf en cas de contre-indication et dans certaines situations où il faut choisir un yoga adapté :

Enseigner le yoga chez l'enfant : plusieurs bonnes raisons

Les parents qui inscrivent leurs enfants aux cours de yoga invoquent souvent les mêmes raisons. Par exemple :

  • un refus de l'enfant à pratiquer un autre sport ;
  • une tendance à passer trop de temps devant la télévision ou la console de jeux ;
  • une tendance à la prise de poids ;
  • une hyperactivité ;
  • un sommeil perturbé, etc.

Yoga chez l'enfant : à partir de 5 ans

La plupart des professeurs de yoga pensent que l'enfant peut s'initier au yoga dès son plus jeune âge, environ vers 5 ans. Il est bien sûr conseillé de s'adresser à des professeurs qui ont l'habitude d'avoir un public si jeune.

Les exercices se pratiquent un peu différemment que pour des adultes, car il faut :

  • trouver le moyen d'intéresser l'enfant ;
  • et l'amener à s'adapter éventuellement à un groupe avec d'autres enfants.

À cet âge, on présente la séance plutôt comme un jeu, ce qui captera davantage l'attention des petits.

À noter : les parents qui pratiquent le yoga depuis longtemps peuvent s'entraîner en famille, en faisant faire des exercices simples à leur enfant, et si possible l'été en plein air.

Les bienfaits du yoga chez l'enfant

Le yoga apporte beaucoup d'équilibre à l'enfant, sur différents plans :

  • sur le plan physique :
    • il constate plus de souplesse globale ;
    • les problèmes de dos apparaissant souvent avant et pendant la puberté disparaissent ;
  • sur le plan mental/émotionnel :
    • l'enfant est pacifié, il lui est plus facile de rester tranquille ;
    • il est plus attentif en classe ;
    • il arrive mieux à se concentrer et donc à mémoriser ;
    • la qualité de son sommeil s'améliore, etc.

Contre-indications du yoga chez l'enfant

L'enfant qui entame ses premières séances de yoga doit au préalable effectuer une visite médicale complète. S'il souffre de pathologies particulières ou s'il a subi récemment une opération chirurgicale, il lui est déconseillé de pratiquer le yoga.

Pour la pratique, il ne faut pas oublier quelques règles de base :

  • faire porter à l'enfant des vêtements confortables et chauds en hiver ;
  • ne pas lui faire effectuer d'exercices juste après un repas ;
  • ne pas lui faire faire de yoga juste avant le coucher : la séance peut en effet lui donner de l'énergie et l'empêcher de s'endormir ;
  • lui faire comprendre que les postures mal prises peuvent lui faire mal au dos et lui apprendre à écouter les conseils du professeur de yoga.

Bon à savoir : pour favoriser l'accès des jeunes à la pratique du sport, les enfants de 6 à 18 ans, dont les familles perçoivent l'allocation de rentrée scolaire (ARS) ou l'allocation pour les mineurs souffrant de handicap (AEEH), bénéficient d'une aide de 50 €. Le Pass'Sport est également ouvert aux personnes de 16 à 30 ans bénéficiant de l'allocation aux adultes handicapés (AAH). Il est destiné à financer l'adhésion dans un club sportif jusqu'au 31 décembre 2022. Il peut être utilisé dans les associations sportives et structures affiliées aux fédérations sportives ou les associations sportives agréées, non affiliées à une fédération agréée, domiciliées dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ou soutenues au titre de l'année 2022 par le programme « Cités éducatives » de l'État.

Aussi dans la rubrique :

À qui s'adresse le yoga ?

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider