Posture de la Chandelle

Sommaire

Le yoga gagne en popularité d'année en année en tant que discipline axée sur le bien-être. Cette pratique centrée sur des exercices de relaxation offre à ses adeptes, un moyen de se libérer du stress quotidien et de trouver un moment de relaxation nécessaire. Pour le pratiquer, il existe différentes postures comme :

Lire l'article

Posture de la Chandelle ou Sarvangasana : sur les épaules

La pratique de la chandelle en yoga, également connue sous le nom de Sarvangasana ou « Posture du corps debout », se caractérise par l'inversion du corps. Pendant cet exercice, le poids est porté par le cou et la région sus-jacente, à la différence de la charge sur les pieds. Cette position s'avère bénéfique pour les personnes qui sont amenés à rester debout pendant de longues périodes dans le cadre de leur travail. L'apprentissage de cette posture nécessite l'orientation d'un professeur de yoga expérimenté, fournissant des conseils sur la respiration, l'équilibre, et la formation des muscles.

En effet, la maîtrise de cette asana demande de poser les coudes et les bras au sol, de maintenir une ligne équilibrée, de positionner les membres inférieurs de manière inversée, et de trouver un support, tel qu'un mur, pour garantir une inversion stable.

Au-delà des bienfaits physiques, cette pose influence également l'esprit, offrant une pause relaxante face au stress des activités quotidiennes. Les formations en yoga enseignent les différentes postures, dont celles en inversion, pour apprendre aux participants à se positionner correctement, que ce soit en cours collectifs ou lors de séances individuelles. Utilisée en hatha-yoga, cet exercice doit être réalisé en respirant correctement et en se concentrant sur le mouvement du corps. La totalité de la réalisation permet un travail important au niveau :

  • des épaules et de la nuque ;
  • de la colonne vertébrale ;
  • des abdominaux, etc.
Lire l'article

Technique de la posture de la Chandelle : explications

Avant de commencer, il est conseillé de s'équiper d'une couverture que l'on pourra rouler et placer sous le cou, au-dessus des épaules.

Pratiquer la posture de la Chandelle pas à pas

Commencez par :

  • vous allonger sur votre tapis de yoga, à plat dos : vous pouvez aussi partir de la posture du Cadavre (savasana) après une courte relaxation,
  • joindre les jambes, les pieds restent joints,
  • laisser les bras posés de part et d'autre du corps, mains à plat sur le tapis.

Puis :

  • levez les jambes à la verticale (sauf si gros problème de cambrure) et bien tendues en laissant les pieds joints :
    • prenez un peu d'élan, car les mouvements ne doivent pas être saccadés,
    • l'élan ne doit pas être violent pour éviter la cambrure du dos,
  • placez les mains sous les lombaires en appui et décollez le fessier du sol :
    • pieds et jambes restent à la verticale,
    • il ne faut pas que les jambes basculent vers l'arrière à la façon de la posture de la Charrue, mais qu'elles restent droites verticalement.

Enfin, redescendez lentement en respirant bien au niveau de l'abdomen et attendez un peu pour vous relever afin d'éviter les risques d'étourdissement.

Une variante plus facile pour les débutants

Pour les personnes qui débutent en yoga, il est souvent difficile de lever le fessier du sol. Dans ce cas, surtout, ne forcez pas, sinon vous risquez de vous faire mal. Commencez plutôt par laisser les jambes venir se placer en angle droit, en faisant bien attention de les lever droites.

À force de pratique, vous pourrez ensuite soulever avec de plus en plus de facilité le bas du dos, pour obtenir la posture dans son entier.

Quelques précautions utiles avant de se lancer

On ne reste pas indéfiniment dans cette posture, mais on délie le mouvement, sans précipitation, dans le sens opposé.

Les personnes très cambrées auront intérêt à plier les genoux pour ne pas accentuer leur problème ou se faire mal.

Lorsqu'on a pris la posture de la Chandelle, il faut garder la tête bien droite : ne la tournez pas vers la droite ou vers la gauche, vous risquez sinon d'avoir un torticolis.

Lire l'article

Beaucoup de bienfaits et quelques contre-indications

La posture de la Chandelle a des effets bénéfiques sur la santé et assez peu de contre-indications :

POSTURE DE LA CHANDELLE : EFFETS ET CONTRE-INDICATIONS

Bénéfices Contre-indications
Cette posture a des effets bénéfiques sur :
  • le visage qu'elle rajeunit par l'afflux sanguin qu'elle occasionne (diminution des rides et ridules par une meilleure oxygénation du visage),
  • les facultés mentales (mémoire notamment),
  • la circulation au niveau des jambes des membres inférieurs (retour veineux) et la circulation lymphatique,
  • la glande thyroïde : stimulée,
  • le fonctionnement digestif et intestinal (action en cas d'hémorroïdes et problèmes de constipation) : amélioré,
  • le système nerveux : équilibrage.
Cette posture est contre-indiquée en cas de :
  • période menstruelle chez la femme,
  • pression sanguine trop élevée ou trop basse,
  • problèmes de migraines,
  • maladies cardiaques,
  • problèmes d'estomac,
  • hernie hiatale,
  • problèmes d'hypertension,
  • la fragilité lombaire ou cervicale,
  • grossesse,
  • période de croissance chez l'enfant : l'avis du médecin sera nécessaire avant de pratiquer cette posture chez l'enfant ou l'adolescent,
  • période de digestion.
Lire l'article

En conclusion

  • La posture de la chandelle, ou Sarvangasana en sanskrit, est une asana (position) inversée du hatha yoga, qui consiste à élever les membres inférieurs vers le ciel, plaçant le poids du corps sur les épaules et les coudes.
  • Cette position équilibrée offre de nombreux bienfaits, renforçant les muscles, améliorant la flexibilité, et favorisant la circulation sanguine.
  • Cet exercice présente aussi de nombreux bénéfices pour le système nerveux, digestif ou la mémoire.
  • Il est enseigné lors des cours de yoga, où un professeur expérimenté donne des conseils sur la posture, la respiration, et l'équilibre.
  • Cependant, des précautions sont nécessaires, notamment en cas de douleurs Elle n'est pas recommandée pour les femmes enceintes ou en période menstruelle, ni pour les personnes ayant des affections lombaires ou cardiaques.

Ces pros peuvent vous aider